Vous êtes ici

Le plastique, pas si fantastique !

Le plastique, pas si fantastique !

Une “supplique”,  ami-e-s jardinièr-es,  à ce que l’on soit vigilant-e-s avec l’usage de nos plastiques à jardin : pots, bâches, ficelles… lesquels abandonnés par mégarde s’accumulent et s’incorporent à la terre où ils se dégradent lentement… très lentement… libérant au passage leurs substances non carbonées qui polluent la terre.

On sait ce qu’il advient des plastiques déversés à grande échelle, ce “continent” synthétique au milieu de l’océan Pacifique, avec en premier lieu les dommages causés sur la faune marine. L’on n'est sans doute qu’au début d’un cycle dont on ne mesure pas toutes les conséquences…

Pollution en aval, mais aussi en amont, car tous ces plastiques sont d’abord produits et transportés avant d’être utilisés puis jetés. Peut-être découvrira-t-on un jour un moyen de réemployer toutes ces décharges à ciel ouvert, autant de monticules, futures strates géologiques, pour en tirer une nouvelle richesse respectueuse de la vie ?
En attendant et à notre toute petite échelle, ramassons nos plastiques même les plus petits !

François, jardinier aux Eaux-Chaudes