Vous êtes ici

Au revoir Lucie !

Christel et Laure nous font part de leurs ressentis à propos du départ de Lucie :

 

"Dire au revoir à Lucie par un petit article sur cette newsletter… ce sera à la fois trop court et trop long.

Trop court pour tout ce qu’il faudrait en raconter / trop long pour toute l’émotion à contenir, et pour toute la pudeur qu’elle attend de nous, je le sais bien…

Donc :..... LUCIE !....

Arrivée en mars 2012, pleine d’énergie et de rêves - au moment précis où, pour l’asso, les énergies se décuplaient et où les rêves s’étoffaient (et vice versa). Quasiment 6 ans, donc, au sein d’A Fleur de Pierre, 6 années fondamentales qui seront passées par des heures d’anthologie : des réussites grandioses et d’aussi grandioses désillusions. 6 années qui n’auraient sans doute pas été les mêmes sans elle.

Et aujourd’hui, un départ en douceur, un départ qui veut dire : autre chose ailleurs, mais aussi quelque chose toujours ici. Un départ à son image, presque en catimini.

Hé Lucie ! Le sillage que tu nous laisses n’est pas prêt de s’estomper, sois-en sûre !"

Christel, Directrice

 

"La présence de Lucie à « A Fleur de Pierre » me ramène à ces années passées en sa compagnie, son regard sur les gens et les événements. Elle est arrivée à l’association en mars 2012 et à vrai dire, je ne me souviens plus vraiment de ma première rencontre avec elle. Ce sont les années qui ont suivi qui m’ont permis de la rencontrer et de construire une relation vivante et pleine d’humanité. C’est au cours de ces années que j’ai été touchée par sa capacité à voir en chacun de nous ce que nous avions de meilleur, par son sourire, qui par moment en disait long, et par son rire qui résonnait.

Je me remémore ses questionnements en réunion, qui nous amenaient à nous dépasser et à avancer sur les chemins que nous avions décidé d’ouvrir et d’explorer, et aussi, cette alerte précieuse qui nous a permis de nous arrêter et de prendre ce temps de réflexion qui, par moment, nous faisait tant défaut.

Je la revoie également, dans les jardins, souriante et heureuse d’être en contact avec les jardiniers et avec cette nature qu'elle aime, soulagée d’avoir quitté son ordinateur si binaire.

Lucie, c’est de cette résistance que notre monde a tant besoin, et qui, par ta grandeur d’âme, nous permet de nous ramener aux essentiels, à notre humanité.

Que ta beauté reste intacte et qu’elle permette à d’autres de grandir et de devenir des êtres de lumière avec cette envie et cette force d’essaimer.

Merci à toi Lucie."

Laure, Présidente